Louis COUPERIN

cd1_1

Louis COUPERIN Le programme de ce disque a été choisi pour mettre en valeur l’instrument exceptionnel qu’est le clavecin Louis Denis de 1658.  Toutes les pièces jouées datent de l’époque même de sa construction et illustrent ainsi l’esthétique de ce temps, mélange raffiné de passion et de poésie. AECD0751–2007

 

… Attentive aux couleurs expressives du tempérament mésotonique, Jovanka Marville manie en virtuose la dialectique du noble et du sensible sans jamais en déstabiliser l’architecture. Le ton est moins passionné que celui de Skip Sempé, plus simplement touchant que Gustav Leonhardt, suffisamment passionnant pour se comparer à de tels interprètes et laisser loin derrière la cohorte des clavecinistes qui ne voient que pâmoison visionnaire ou principes de la danse dans cette musique d’une infinie richesse.

P. Ramin, Diapason, nov. 2007

 

Écouter un extrait