Les fils de Bach

Jovanka Marville, clavicorde
Serge Saitta, traverso

Bien que la sonorité du clavicorde soit très douce, voire intime, Carl Philipp Emamuel Bach le range parmi les instruments d’accompagnement aux côtés du clavecin et du pianoforte. Il considère qu ‘« un bon clavicorde, malgré sa sonorité un peu faible, présente les mêmes beautés que le pianoforte, avec en plus l’avantage du vibrato et du soutien du son, parce qu’après l’attaque on peut donner encore un appui sur chaque note. » (Versuch über die wahre Art das Clavier zu spielen, 1753).

 

Souvent, le timbre du traverso est couvert par celui du clavecin ou des autres instruments qui l’accompagnent. Avec le clavicorde, pas de danger : le flûtiste peut librement exprimer les nuances les plus douces.

 

Ce concert propose de marier les inflexions raffinées du traverso aux nuances subtiles du clavicorde.

 

Carl Philipp Emanuel Bach
1714-1788
Sonate en ré mineur
Allegretto, Largo, Allegro

 

Johann Christian Bach
1735-1782
Sonate en la majeur
Allegretto, Pastorale

 

Wilhelm Friedemann Bach
1710-1784
Fugue en do mineur et polonaises
en do majeur et do mineur pour clavier

 

Johann Christoph Friedrich Bach
1732-1795
Sonate en ré majeur
Allegro con spirito, Andante, Rondo